Massacre de Kumba: Voici la réaction de l’ambassadeur de France qui confirme la ‘mort’ de Biya

0
88

Pourquoi tant d’agitation à Yaoundé alors que le président de la République Christophe GUILHOU a déjà parlé. Entre blogueurs NEWSARDS, blogueurs FAKE-NEWSARDS et démenti du PORTE-MENSONGE du gouvernement de Yaoundé, la battle des montages fait rage sur les réseaux sociaux au point où même les patriotes du président qui ne préside plus rien commencent à WANDA s’ils ne sont pas dans un mauvais film d’horreur HALLOWEENIEN. Dans ce bras de fer de KUMBA qui se joue entre la RÉPUBLIQUE DU CAMEROUN FRANCOPHONE et L’ÉTAT AMBAZONIEN, chaque camp accuse l’autre d’être à l’origine du massacre. Au final, c’est la FRANCE qui comme d’habitude viendra annoncer le vainqueur. L’option militaire que demandent certains francophones assoiffés de sang contre leurs compatriotes anglophones n’arrangeant pas ses intérêts en zone de conflit. Je la vois plutôt imposer la voie dialogue à ses sujets de Yaoundé.

Alors que je me faisais encore copieusement insulter sur la toile par les EKANG pour ma sortie sur le massacre de KUMBA, l’ambazonien vivant aux ÉTATS-UNIS Eric TATAW est venu avec ses éléments pour nous montrer que c’est le régime de Yaoundé qui a encore frappé comme à NGARBUH. Il nous a livré une conversation WhatsApp entre un certain Chamberlin NTOUOU NDONG, préfet nommé par décret par BIYA BI MVONDO et son homme de main qui a selon la dite conversation foiré la mission qui était de tuer l’enseignant et non les élèves. Il paraît que le numéro de téléphone du préfet a mystérieusement disparu une fois que la conversation a commencé à circuler sur Facebook. On constate aussi une certaine maladresse dans la communication du gouvernement à travers son porte-parole René SADI qui n’est pas à sa première bourde. Nous sommes face à un massacre, au lieu de lancer immédiatement une enquête, le reflex des incompétents est de démentir et de demander que l’armée francophone aille exterminer les AMBAZONIENS. Ceux-ci sont à leur tour déterminés de prouver que ce crime ne vient pas d’eux mais bel et bien de leur bourreau de Yaoundé. Nous finirons bien par savoir la vérité.

Paul BIYA et ses complices n’ont pas droit à l’erreur, sachant dans quel pétrin leur dernier massacre les a mis. À cause de NGARBUH, Calibri Calibro s’est énervé et MISSIÉ MAKRON a remplacé BIYA BI MVONDO par Christophe GUILHOU pour que ce genre d’actes odieux ne se reproduise plus en zone anglophone. Le président de la République du CAMEROUN Christophe GUILHOU est donc très énervé face à la barbarie de KUMBA. Il promet que ce énième crime ne restera pas impuni. Il va lancer une enquête pour établir la vérité afin de traduire les responsables de ce massacre en justice. Il demande à ses sujets francophones de mettre tout en œuvre pour finir avec cette guerre. Moi j’attends sauf que la suite. J’ai envie de voir comment les intellectuels et les soi-disant opposants qui appellent à l’intervention militaire au NO-SO avant même qu’une enquête ne soit lancée pour établir la vérité, au lieu d’appeler le gouvernement au dialogue. Vous allez voir comment ils vont commencer à manger la bouche comme les sujets de la France qu’ils sont. À mon humble avis, le massacre de KUMBA m’a tout l’air d’un plan diabolique de quelqu’un qui a été saboté par quelqu’un d’autre. Mais qui ? La FRANCE qui pour sauver ses intérêts veut remplacer son ancien élève devenu le caillou dans sa chaussure Paul BIYA, afin de ne pas perdre la zone pétrolière anglophone, ou alors c’est l’œuvre d’un autre mécontent qui a ses propres intérêts ou raisons. Affaire à suivre suivre….


SOURCE: https://www.w24news.com

QU’EN PENSEZ-VOUS?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

[gs-fb-comments]

[comment-form]

Votre point de vue compte, donnez votre avis

[maxbutton id= »1″]