Massacres de Bisesero: l’armée française dans un non-lieu

0
15

Les troupes françaises sont en route pour éviter un procès contre le génocide rwandais. Lundi dernier, le parquet de Paris a déposé une demande de révocation pour le rôle de la France dans les massacres de Bisesero en juin 1994.

Près de trois ans après la fin des enquêtes, l’Accusation a finalement pris sa décision sur cette question sensible, qui symbolise la polémique historique sur les objectifs de la mission militaro-humanitaire Turquoise déployé à Rwanda sous mandat de l’ONU de mettre fin au génocide des Tutsi. Partie civile dans cette affaire, l’association Survie accuse l’armée française d’avoir contribué au génocide pour son inaction. Le licenciement serait une décision purement politique pour elle.

«C’est un déni de justice. Le rapport Duclert et les acteurs de l’époque, en particulier le chef de l’armée, disent que – toutes les décisions étaient sous son contrôle, et il est donc ridicule que les juges prétendent que les soldats sur le terrain était autonome « , explique François Garnier, historien et porte-parole de l’association Survie. La position de l’accusation était prévisible car aucun des cinq officiers généraux impliqués n’était mon en examen à l’issue de l’enquête conclue en juillet 2018, étape nécessaire avant d’envisager un éventuel procès.

le demande de licenciement fait suite à la publication en mars du Rapport Duclert. Le document concluait que Paris était resté « aveugle » malgré les préparatifs, mais pas complice des massacres. «C’est très vraisemblablement une question de négociation, de concessions mutuelles: nous enterrons les questions juridiques pour regarder vers l’avenir et surtout n’avons rien à changer, ni dans la politique africaine de la France ni dans la structure des institutions de la Ve République», d’avance François Garnier.

Selon l’ONU, c’est Génocide rwandais Entre avril et juillet 1994, plus de 800 000 personnes ont été tuées, principalement au sein de la minorité tutsie. Au sujet de 50 000 personnes ont été massacrés dans la région de Bisesero. «  Bien sûr, ce n’est pas seulement une très grosse déception pour les survivants et pour nous, mais surtout: si nous voulons pouvoir tirer les leçons pour que cela ne se reproduise pas, il ne faut surtout pas enterrer la vérité et la justice. de cette façon. -les « Le porte-parole de Survie a poursuivi.

Entourage de François Mitterrand

Si les juges d’instruction suivent les demandes de l’accusation, ils peuvent également reprendre l’enquête. Les associations réclament toujours un procès contre l’armée, mais aussi contre l’entourage de l’ancien président François Mitterrand, jamais inclus dans l’étude. Ils demandent aux juges de réexaminer les deux principaux officiers: le colonel Jacques Rosier, chef des opérations spéciales à Bisesero, et le général Jean-Claude Lafourcade, commandant de l’opération Turquoise.

Les associations insistent surtout pour que les magistrats interrogent le personnel de l’époque à Paris, ainsi que, pour la première fois, l’entourage du président François Mitterrand: son chef de cabinet spécial Christian Quesnot, son conseiller Afrique Bruno Delaye et le secrétaire général de l’Elysée Hubert Védrine. Mais les magistrats, confirmés par la cour d’appel en 2019, ont déjà refusé à plusieurs reprises de convoquer le sommet de l’Etat, car ils responsabilités militaires sur place.

Sans commenter Bisesero, quatre des cinq officiers impliqués, Jacques Rosier, Jean-Claude Lafourcade, Marin Gillier et Etienne Joubert, ont défendu l’opération Turquoise dans un communiqué mi-avril qui « sauvé d’innombrables vies, protégé et traité les victimes d’une situation inimaginable ».

Source link

QU’EN PENSEZ-VOUS?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

[gs-fb-comments]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre point de vue compte, donnez votre avis



Lire aussi  Décès d'un rappeur DMX: voix rauque, paroles en colère et aboiements